Tuesday, June 11, 2013

PwC en damage control sur le Cargolux damage control

    Pas besoin de se voiler la face. Ce qui est fait, est fait. Photo ET


PwC  a distribué un communiqué de Presse à propos du Rapport Cargolux rendu public la semaine passée. Le fait même de recourir à ce genre de communiqué, est une preuve d'embarras, et on comprend.

Comme dans tout damage control on est prisonnier de la première règle qui dit que "l'on ne peut pas défaire ce qui a été fait", il aurait valu mieux ne pas faire de communiqué, sinon un très court qui aurait exprimé les regrets que PwC ait mis les pieds dans cette affaire. Il fallait en effet refuser une telle mission impossible, tellement le danger d'être compromis  était grand dès le départ. Je ne sais d'ailleurs pas si le sujet est un domaine d'expertise de PwC, qui prenait un risque inutile.


Toutes les autres explications sont aléatoires, y inclus le prix. Je n'aurais même pas été surpris de voir un chiffre supérieur, si en effet plus de mille pages de documents devaient être analysées et 24 interviews collectés, sachant que les heures facturées pourraient se chiffrer à des centaines d'euros pas heure.

2 comments:

  1. 200,000 Euros c'est quand meme pas mal .....

    ReplyDelete
    Replies
    1. 200 heures au tarif horaire de 1.000 euros

      Delete